Le blog immobilier de l’agence Sombim Rambouillet
27 sept

Un loyer bientôt encadré pour votre bien immobilier en location à Rambouillet

DUP

Le savez-vous ? Si vous projetez d’acheter un appartement à louer et à mettre en gestion locative à Rambouillet, vous ne pourrez bientôt plus fixer comme bon vous semble le loyer de votre locataire. Et oui, en 2018, les loyers seront encadrés à Rambouillet. Comme dans 412 communes d’Île-de-France. Après l’expérimentation dans la capitale, c’est presque l’ensemble de l’Île-de-France qui sera donc touché à son tour par cette mesure. Et la ministre défend son projet : « L’agglomération parisienne connaît un marché locatif tendu, où les loyers grèvent durement le budget des ménages. Je me félicite de cette étape décisive vers l’encadrement des loyers sur ce territoire, s’est-elle expliqué dans un communiqué. Plus de 8 millions de Franciliens sont concernés par cette mesure qui va permettre de lutter contre les loyers trop chers et de redonner du pouvoir d’achat. L’observation, puis l’encadrement des loyers à Paris – où ils avaient augmenté de 34 % en dix ans – ont démontré l’efficacité de ce dispositif. »

Pourtant, Jean-François Buet, président de la Fnaim, voit, lui, les choses d’un autre œil et il le fait savoir : « 5% des locataires ont potentiellement bénéficié d’une baisse de 5% de leur nouveau loyer. » Et d’enfoncer le clou : « Paris a été voulue comme un territoire expérimental et un rapport devait être dressé après un an d’encadrement pour mesurer tous les effets de la décision, tant pour les loyers pratiqués que pour le patrimoine locatif, dont on constate qu’il s’est réduit depuis plusieurs mois dans la capitale…au profit de la banlieue (…) Pourquoi n’a-t-elle pas attendu les résultats de l’évaluation avant d’aller plus avant ? » Et d’ajouter : « Dans sa précipitation, le gouvernement a peut-être introduit un antidote : pour cause de délai d’installation de l’observatoire, qui permettra de définir les loyers de référence réglementaire, la mesure n’interviendra qu’en…2018. « Festina lente » en quelque sorte, selon l’adage latin qui a servi de devise à bien des souverains, et se traduit par « Hâte-toi lentement ». Il est à souhaiter que les pouvoirs publics se repentent d’ici à l’échéance d’application de cette décision parfaitement inutile pour le marché et inquiétante pour les investisseurs. »

C.V. / Bazikpress © Jérôme Rommé

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée