Le blog immobilier de l’agence Sombim Rambouillet
30 juil

Le point sur le parcours d’acquisition pour une maison en vente à Rambouillet !

Home on chalkboard vector 3D - Business of real estate

Est-il préférable d’acheter votre résidence principale ? Voilà une question intéressante qui revient régulièrement. Surtout en période de taux bas. Pour la 4e année consécutive, le Crédit Foncier s’est penché sur ce problème qui concerne finalement chacun, au cas par cas. Il a réalisé une étude mesurant le parcours d’acquisition de la résidence principale. Voici ses résultats qui visent à mieux identifier les choix et les arbitrages auxquels consentent les acquéreurs. La bonne nouvelle : le parcours est sans embûche. Au bout d’un an de recherche, 71 % des personnes interrogées ont fait l’acquisition d’un logement.

Les raisons d’acquérir sa résidence principale
Pour ceux qui accèdent à la propriété pour la première fois, les principales motivations sont d’ «être chez soi» (72 % des citations) et de ne plus verser des loyers à fonds perdu (69 %). Pour les secundo-accédants, il s’agit de disposer d’un logement plus grand (40 %) et de changer d’environnement (31 %). Parmi les premiers critères de recherche viennent l’emplacement (70 %), la superficie (69 %) et le nombre de pièces (67 %).

Quel type de bien
72 % des personnes interrogées recherchent une maison. Fort logiquement, le souhait d’une maison dépend de la taille de la commune : il concerne 89 % des futurs acquéreurs dans des communes de moins de 5 000 habitants contre 33 % pour les villes de plus de 100 000 habitants.

Quatre mois et demi de recherche pour trouver le logement idéal
En moyenne, les personnes en recherche d’une résidence principale attendent 4 mois et demi avant de signer un compromis de vente. En raison probablement d’une offre plus abondante, la durée de recherche est plus courte dans les grandes agglomérations (+ de 100 000 habitants).

Bon à savoir : 55 % des personnes ayant fait une acquisition indiquent avoir négocié une baisse de prix en moyenne de 6 % (-7 % en 2015) du prix de vente initialement réclamé par le vendeur.

C.V. / Bazikpress © Studio M

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée