Le blog immobilier de l’agence Sombim Rambouillet
31 Août

Espérons que votre appartement en vente à Rambouillet est bien situé par rapport aux transports en commun !

Vous vous apprêtez à vendre un appartement à Rambouillet ? Toutefois, si l’acheteur émet des réserves sur l’emplacement de cet appartement, parce qu’il se situe trop loin de son lieu de travail ou parce qu’il est mal desservi par les transports en commun, il faudra de bons arguments pour le convaincre !

En effet, rappelez-vous ceci : 62 % des Français ne veulent pas acheter un logement à plus de 30 minutes de leur travail ! C’est ce qui ressort de l’Observatoire du Moral Immobilier publié par Logic-Immo. Selon les chiffres de l’étude publiée, 62,4 % des futurs propriétaires disent ne pas accepter un trajet de plus de 30 minutes entre leur futur domicile et leur lieu de travail, soit une heure aller-retour. Dans le détail, 16,5 % sont prêts à faire 15 minutes de trajet maximum et 45,9 % entre 15 et 30 minutes.

58,9% des Français souhaitent un accès rapide aux transports en commun
Alors, quand ils sont à la recherche d’un bien immobilier à acheter à Rambouillet, comme ailleurs, les Français sont très attentifs à la proximité des transports en commun. En effet, toujours selon cette étude, 58,9 % des Français interrogés ne seraient pas prêts à acheter un logement ne proposant pas un accès facilité aux transports en commun (bus, métro, train, tramway…) : 33,6 % affirment n’être « plutôt pas » prêts et 25,3 % « pas du tout » prêts à acheter un bien loin des transports. Votre appartement à Rambouillet est bien positionné en termes de transports ? Une ligne de bus passe à proximité ? Tant mieux pour lui et pour vous !

« Près de 2 futurs acheteurs sur 3 écartent les biens ne proposant pas un accès facilité aux transports publics. Ceci montre encore une fois que les enjeux de la mobilité vont de pair avec la mécanique du logement et ont un impact sur la loi de l’offre et la demande … et donc sur les prix des biens les mieux desservis par les réseaux de transport public », souligne Séverine Amate, porte-parole de l’Observatoire Logic-Immo du Moral immobilier.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée